Electronique > Réalisations > Correcteurs > Correcteur tonalité 003 (Graves - Médiums - Aigus)

Dernière mise à jour : 30/04/2017

Présentation

Le correcteur de tonalité Graves Médiums Aigus (G/M/A) dont il est question ici repose sur l'emploi d'un circuit intégré AOP (Amplificateur Opérationnel) double de type LM358, qui pourra être remplacé par un TL072, un TL082 ou un NE5532. L'alimentation du montage est de type simple (non symétrique), dont la valeur doit être comprise entre +12 V et +18 V. Le schéma présenté ici est de type monophonique, il suffira d'en construire deux exemplaires pour avoir une version stéréophonique. La réalisation ne demande aucune mise au point, le fonctionnement doit être immédiat. Pour une version sans réglage de médium, voir page Correcteur tonalité 002.

Schéma

Il est possible que vous trouviez ce schéma un peu complexe, et il est vrai que l'on peut faire plus simple avec un circuit entièrement passif, si l'on accepte une perte de niveau.

Correcteur tonalite 003

Décomposer ce schéma en sous-ensembles permet de mieux en comprendre le fonctionnement. La première partie est l'étage d'entrée centré sur la première moitié du LM358, qui est donc un amplificateur opérationnel, cablé ici en inverseur. La seconde partie est le correcteur de tonalité à proprement parler, composée des trois potentiomètres de réglages et de la seconde moitié du LM358, le second amplificateur opérationnel, situé le plus à droite.

Etage d'entrée
L'étage d'entrée permet d'attaquer le correcteur de tonalité dans de bonnes conditions, il permet d'avoir une impédance d'entrée élevée et présente une impédance de sortie faible, ce qui permet une adaptation d'impédance optimale. Cet étage provoque une inversion de phase, le signal en sortie de U1:A ayant subit une inversion de polarité (rotation de phase de 180 degrés) par rapport au signal d'entrée. Cela ne pose aucun problème, et nous verrons que ce signal subit une autre inversion de polarité dans l'étage de sortie, lui redonnant ainsi sa phase d'origine.
Problème de niveau trop faible avec le LM358 ? : remplacer les résistances R1 et R2 de 100 kO par des résistances de 1 kO. Avec un TL082 ou TL072, les valeurs de 100 kO peuvent être conservées.
Problème de saturation / niveau trop élevé ? : augmenter la valeur de R1.

Correcteur de tonalité
Le correcteur est du type Baxendall, c'est un montage que l'on rencontre beaucoup pour les correcteurs de tonalité à deux voies (G/A) ou à trois voies (G/M/A). Il est constitué d'un filtre qui est placé dans le circuit de contre-réaction de l'amplificateur centré sur U1:B, et qui permet d'amplifier ou d'atténuer plus ou moins fortement les composantes de fréquences Grave (via RV1), celles de fréquences centrales (RV2) ou celles de fréquences élevées (RV3). L'amplificateur U1:B provoque lui aussi une invesion de phase, le signal en sortie Out est donc en phase avec celui appliqué à l'entrée In.

Alimentation simple
Une alimentation simple (non symétrique) est requise ici. Les deux résistances R12 et R13 permettent de créer un point intermédiaire d'alimentation, dont la valeur est moitié de la tension d'alimentation utilisée. Cette tension intermédiaire est une masse virtuelle, notée ici VBias, qui est câblée sur l'entrée non inverseuse des deux amplificateurs opérationnels. Cette façon de procéder provoque l'apparition d'une tension continue égale à VBias en sortie finale, cette composante continue est bloquée par le condensateur de liaison C9.

Choix des potentiomètres
Le schéma proposé étant de type monophonique, il serait logique d'opter pour des potentiomètres simples :

pot 101 Pot 102

Cependant, si vous comptez un jour ou l'autre le passer en version stéréo, autant opter tout de suite pour des potentiomètres de type double, tels que ceux présentés en photo ci-dessous (vous n'êtes pas obligé de prendre exactement les mêmes, ce sont deux exemples).

Potentiomètre double potentiometre double

Au final, vous aurez donc trois potentiomètres doubles pour une application en stéréo :
- un pour le réglage Graves voie gauche et Grave voie droite (RV1 + RV1');
- un pour le réglage Mediums voie gauche et Mediums voie droite (RV2 + RV2');
- un pour le réglage Aigus voie gauche et Aigus voie droite (RV3 + RV3');
Il est en effet préférable de modifier dans les mêmes proportions, la courbe de réponse en fréquence des deux voies gauche et droite en même temps. En résumé, ne prenez des potentiomètres simples que si vous avez l'intention de réaliser un correcteur monophonique, ou si vous tenez absolument à avoir des réglages indépendants pour les deux voies d'une version stéréo du correcteur de tonalité.

Alimentation
Une alimentation simple de +12 V à +18 V est requise. Celle présentée à la page Alimentation simple 001 conviendra parfaitement, il suffira de suivre la procédure indiquée pour obtenir 12 V, 15 V ou 18 V en sortie (vous avez le choix). L'alim présentée à la page Alimentation simple 003 est également utilisable.

Prototype

Pas de photo à proposer de mon proto, réalisé il y a bien trop longtemps !

Circuit imprimé

Non réalisé par mes soins, mais une version est proposé par Jean-Malo M. que je remercie pour ses retours :
J.M.M. : j'ai réalisé ce correcteur en stéréo. Selon vos notes, il est possible de remplacer le LM358 par un TL082, ce que j'ai d'abord fait, mais le son était très vite saturé et la correction n'était pas terrible, tandis qu'avec un LM358, c'est parfait. De plus, j'ai modifié quelques petites choses qui ont amélioré un peu la qualité du son : j'ai remplacé C9 de 100 µF par un 10 µF et j'ai rajouté un condo de 100 nF entre les pin 4 et 8 du CI. Grâce à cela, j'ai moins de "bruit" lorsque je tourne les potentiomètres. J'ai fait des tests avec des potentiomètre log et lin, le résultat est un peu mieux avec des linéaires. J'ai réalisé un typon du circuit sous ISIS, il n'est pas parfait, mais si vous le voulez pour le site, il fonctionne sans problème.
Schéma et typon de Jean-Malo M
Merci !

Historique

30/04/2017
- Ajout précision concernant la valeur à donner à R1 e R2 en fonction du double AOP choisi. C'était bien une erreur de ma part de laisser des 100 kO avec un LM358.
01/06/2014
- Ajout retours d'expérience et typon de Jean-Malo, que je remercie.
25/09/2011
- Retour expérience : Rémi B. m'écrit pour me dire qu'il a réalisé ce correcteur en remplaçant le LM358 par un TL072 pour l'associer à un amplificateur BF à base de TDA2030 (alimenté en symétrique). Son prototype présentait au début un défaut de fonctionnement (suroscillations parasites HF en sortie) qui a été résolu en refaisant le câblage des masses.
17/04/2011
- Suite à remarque de Guillaume concernant une progressivité peu agréable pour le potentiomètre de réglage des aigus (très fortes variations aux extrèmes), suggestion de remplacer le potentiomètre RV3 de 470 kO par un potentiomètre de 100 kO. Si on regarde les schémas existant de correcteurs de tonalité à trois voies, on retrouve toujours à peu près les mêmes valeurs de composants, excepté pour RV3 qui parfois fait 470 kO et d'autres fois fait 100 kO, quels que soient les étages électroniques qui précèdent et suivent (AOP ou transistors, alim simple ou double).