Electronique > Réalisations > Interfaces > Interfaces MIDI > Interface MIDI 021 [Pro]

Dernière mise à jour : 28/01/2018

Présentation

Cette interface MIDI permet de délivrer jusqu'à 64 notes MIDI (16, 32, 49 ou 64 notes) avec gestion de la vélocité, à partir de capteurs analogiques (piezo ou autre). Il s'agit d'une évolution majeure de mon générateur de percussions 003 MIDI à 4 voies.

interface_midi_021_pcb_3d_a 

Elle dispose de 64 entrées analogiques et d'une sortie MIDI, et s'appuie sur un PIC 24F32GA002 qui pilote en SPI un certain nombre de convertisseurs analogique/numérique.

Schéma

L'ensemble est composé de deux sous-ensembles. Le premier constitue l'unité de traitement principal avec son microcontrôleur (PIC 24F32GA002 cadencé à 32 MHz), le second constitue l'interface d'entrée analogique 64 voies (ou 16 ou 32 ou 49 voies).

Unité de traitement avec PIC24
Circuit avec microcontrôleur et convertisseurs A/N.

interface_midi_021_scrambled
Schéma volontairement embrouillé

Interface d'entrées analogiques
Ce circuit comporte 64 voies identiques et permet d'obtenir des signaux analogiques aptes à être traités par le PIC.

Schéma non représenté

Fonctionnement général
Le logiciel du PIC lit à intervalles réguliers la valeur de la tension appliquée sur l'ensemble des entrées analogiques (64 entrées/tensions au maximum) et les stocke en mémoire. Après lecture sur plusieurs cycles, il analyse les variations de tension et délivre les notes MIDI si nécessaire. Le mode de traitement de l'événement de fin de note MIDI (NoteOff) dépend de l'état logique présenté sur la ligne RA4 du PIC :
Signalons qu'au départ, l'interface a été conçue pour un usage "percussions", avec des capteurs piezo. Mais bien sûr d'autres types de sources de tension peuvent servir de déclencheur.

Temps de traitement et latence
Le logiciel peut travailler avec 16, 32, 49 ou 64 notes, mais pourrait bien sûr être adapté pour un nombre quelconque de notes entre 1 et 64. La latence (le temps de réaction) du système correspond au temps écoulé entre la détection du changement de valeur de la tension sur les entrées analogiques, et l'émission des notes MIDI correspondante. Elle dépend du nombre de notes gérées : La latence est calculée à partir du moment où la tension analogique d'une entrée commence à redescendre, après être montée brutalement. Il faut en effet détecter l'évènement dès le début de la montée en tension, mais attendre de voir jusqu'où la tension va monter, pour déterminer la valeur de vélocité correspondante.

Sortie MIDI
La sortie MIDI est on ne peut plus traditionnelle. Enfin presque, puisque ici on travaille avec une tension d'alim de +3,3 V et non de +5 V...

Alimentation
Une source de tension de +3,3 V est nécessaire pour faire fonctionner l'interface. Tout bloc secteur capable de délivrer une tension comprise entre +5 V et +12 V sous un courant max de 200 mA convient, une régulation locale (3,3 V) est assurée par un régulateur de type LF33CV.

Brochage des prises MIDI

Câblage valable pour les prises MIDI IN, MIDI OUT et MIDI THRU.

midi_din_cablage_001

La borne 2 est reliée à la masse au niveau des sorties mais pas au niveau des entrées, pour éviter toute boucle de masse entre équipements.

Prototype

Actuellement testé avec 8 entrées analogiques seulement, en mode "16 notes". Tests plus poussés prévus après réalisation du PCB et réception des circuits intégrés manquants.

Logiciel du PIC

-
Interface MIDI 021 - PIC 24F32GA002 - 28/01/2018
Logiciel non disponible en libre service.

Circuit imprimé

Pas terminé.

Historique

28/01/2018
- Première mise à disposition.