Electronique > Réalisations > Selecteur 005

Dernière mise à jour : 31/07/2008

Présentation

Le présent sélecteur de source permet de router vers une sortie audio unique, une source audio mono ou stéréo parmi six. Il est de type entièrement passif : point besoin d'alimentation, il vous faut juste un rotacteur à 2 x 6 positions, quelques connecteurs audio de type jack 6,35 mm, un peu de fil de cablage (cable audio blindé de préférence), un boitier et le nécessaire de bricolage (pince coupante, soudure, etc). Trois schémas sont proposés :
- un sélecteur mono 1 parmi 6, avec masses communes
- un sélecteur mono 1 parmi 6, avec masses totalement isolées
- un sélecteur stéréo 1 parmi 6, avec masses communes
A vous de choisir celui qui vous convient le mieux.

Préambule

Pour les trois schémas, il est fait usage du même commutateur rotatif, un modèle 2P6T (2 pôles / 6 positions, voir page Commutateurs pour plus de détails sur ce genre de commutateur), dont une photo et un dessin d'implantation des pattes sont représentés ci-après.

commut_1x12_001bcommutateurs_rotatifs_001b

En tournant l'axe du rotacteur, le point commun A peut être relié électriquement à l'une des six bornes 1 à 6 (toujours une seule borne à la fois), sans jamais pouvoir être en contact électrique avec les bornes 7 à 12. De même, le point commun B peut être relié électriquement à l'une des six bornes 7 à 12, sans jamais pouvoir être en contact électrique avec les bornes 1 à 6. On a bien affaire à deux sélecteurs "1 position parmi 6" dans un "même boitier", totalement indépendants d'un point de vue électrique, mais dépendant (couplés) d'un point de vue mécanique. L'axe du rotacteur peut donc occuper six positions mécaniques différentes. Trois exemples parmi les six positions possibles :
- Si le rotacteur est en position 1, il y a contact entre les bornes A et 1, ainsi qu'entre les bornes B et 7.
- Si le rotacteur est en position 3, il y a contact entre les bornes A et 3, ainsi qu'entre les bornes B et 9.
- Si le rotacteur est en position 6, il y a contact entre les bornes A et 6, ainsi qu'entre les bornes B et 12.
Pour les connecteurs jacks, se reporter aux pages traitant des connectiques BF.

Le schéma N°1 (sélecteur mono 1 parmi 6, avec masses communes)

Le schéma n'appelle aucun commentaire particulier, il suffit de relier des fils entre les jacks d'entrées et de sortie, sur les divers plots du commutateur rotatif, selon les indications données.

selecteur_005a

Le plot de contact du jack In1 (connecteur J1) qui véhicule le signal audio, doit être raccordé sur le plot N°1 du commutateur rotatif. Le plot de contact du jack In2 (connecteur J2) qui véhicule le signal audio, doit être raccordé sur le plot N°2 du commutateur. Et ainsi de suite jusqu'au sixième jack. Le plot commun "A" du premier pôle du commutateur, doit être relié sur le plot de contact du jack Out (connecteur J7), qui permettra de sortir le signal audio sélectionné. Dans ce schéma de cablage, il n'est pas du tout fait fait usage du second pôle du commutateur, dont les plots B et 7 à 12 ne seront donc raccordés à rien du tout. Ce schéma est simple et rapide à mettre en oeuvre, le seul point qui peut éventuellement poser problème est la mise en commun des masses de toutes les entrées (problèmes potentiels de boucles de masse pour certaines configurations audio "'avancées"). Si un tel problème se présentait, se reporter au schéma N° 2.

Le schéma N° 2 (sélecteur mono 1 parmi 6, avec masses totalement isolées)

Ce schéma repose sur le même principe que le schéma N° 1, mais ici les masses des entrées sont isolées entre elles. On se retrouve vraiment dans une situation similaire à celle offerte par les baie de dicordage (dispatch), ou l'on peut router des signaux audio en déplaçant des fils de cablage. Pour permettre cela, les deux pôles du commutateur rotatif sont mis à contribution : un pôle pour commuter les fils véhiculant les signaux audio, et l'autre pôle pour commuter les fils de masse.

selecteur_005b

En toute logique donc, on retrouve les fils signaux cablés sur les plots A et 1 à 6 (en bleu sur le schéma), et les fils de masses cablés sur les plots B et 7 à 12 (en rouge sur le schéma). Quand le commutateur est positionné sur une entrée donnée, les autres entrées sont totalement isolées du circuit. Bien entendu, ce schéma requiert le double de cablage...

Le schéma N° 3 (sélecteur stéréo 1 parmi 6, avec masses communes)

Ce schéma est un "hybride" des deux précédents : on utilise les deux pôles du commutateur pour router un signal audio stéréo.

selecteur_005c

Cette fois, les traits bleux représentent les signaux des voies droites de chaque entrées, alors que les fils rouges représente les signaux des voies gauches. Je sais, j'aurais pû inverser les couleur pour rester dans la légalité des normes universelles. Mais qu'importe, le principal est bien de comprendre le principe général. Notez qu'avec un tel commutateur 2 pôles / 6 positions, on ne dispose pas assez de contacts pour isoler la masse. Mais cela serait parfaitement possible si on se limitait à une sélection de quatre entrées et non de six, puisqu'il suffirait alors d'opter pour un commutateur rotatif 3 pôles / 4 positions.

Ajout de voyants de sélection

Cela est possible dans le schéma N° 1, pour lequel le deuxième pôle du commutateur (bornes B et 7 à 12) ne sont pas utilisées et peuvent donc être mises à contribution pour alimenter une led parmi 6, chaque led s'allumant pour l'entrée qu'elle représente.

selecteur_005d

Une seule résistance de limitation de courant est ici nécessaire R1 sur le schéma), du fait qu'une seul led est allumée à la fois (pour plus de détails concernant les leds et leur alimentation, voir page Alimentation d'une led). Bien entendu, il est possible de procéder de la même façon pour les commutateurs rotatifs de type 3P4T ou 4P3T.