Publications > Textes libres > La naissance

Dernière mise à jour : 30/03/2014

Télécharger tous les textes au format PDF

Présentation

Texte travaillé en atelier d'écriture.

La naissance

On dit qu'à la naissance les bébés ne distinguent rien. Je peux certifier qu'il n'y a rien de plus faux. Ses prunelles brillaient comme deux soleils miniatures, et ses rayons sondaient le plus profond de mon âme. Son regard n'était ni vague ni fuyant. Il m'avait pénétré comme une chaleur bienfaisante, et par cette passerelle d'amour je voyais affluer une masse de questions. Quelques secondes lui avaient suffit pour développer cette curiosité qu'il conserverait toute sa vie.
Il voyait bien plus loin que le visible. Peut-être même à cet instant avait-il conscience de mon envie de pleurer, que je n'arrivais pas à dissimuler derrière mon sourire. C'était bien plus intense que je n'aurais pu l'imaginer. Quand il tourna subitement la tête, le fil qui nous reliait se cassa en silence. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Je le remerciai de vive voix de m'avoir offert le plus beau cadeau de toute ma vie. Je savais qu'il était déjà en âge de comprendre.