Divers > Mots d'enfants

Dernière mise à jour : 09/08/2015

Papa by Timothee Si vous avez des enfants en âge de parler, vous savez de quoi il s'agit. Mes enfants me font parfois bien sourire ou rire, ou m'étonnent carrément. Voici quelques mots réels sortis de leur bouche, je n'ai pas brodé pour faire plus rigolo, c'est vraiment naturel.

Monstres ou humains ?

Adèle (12 ans) nous fait part de l'inquiétude qu'elle a eu en croisant des gens "bizarres" dans la rue : "Il y avait des femmes bizarres avec un grand décolleté, et des hommes avec des drôles de tatouages". Zélie (5 ans) a répliqué du tac au tac : "Ah bah comme des monstres, alors ! Sauf que là, c'était des humains."

Date de naissance...

Zélie (5 ans) : "Papa, quand tu es né, tu avais quel âge ?"

Respect des dormeurs

Zélie (4 ans), au réveil : "Papa, ce matin, je n'ai pas réveillé Adèle. J'ai pas fait de bruit, j'ai fait que du silence."

Sois logique, papa...

Vendredi 27décembre 2013. Zélie, 4 ans, me rejoint dans la cuisine alors que je prépare le repas. Elle a les bras dans le dos. "Devine sur quelle main j'ai mis mon gant.". Je la regarde et réfléchis. "Hum... sur la gauche.". Elle sourit : "Perdu ! Alors ?". Je la taquine un peu : "Eh bien, dans ce cas, je ne sais pas...". Elle me regarde d'un drôle d'air. "Allez papa, réfléchis un peu."

Biberon, tétine et acouphènes

Une période de vacances où j'avais mes enfants avec moi, Zélie (3 ans) demande son "vieux" biberon. Qu'à cela ne tienne, je lui prépare. Ses deux soeurs Adèle et Louise sont à côté. A un moment, la tétine fait un bruit d'aspiration aigu qui dure un bon moment. Louise (7 ans) demande : "C'est moi ou j'entends un sifflement ?". Adèle (9 ans) lui répond "Non, non, t'inquiète, nous aussi on a entendu. T'as pas d'acouphène."

Mais non, elle te manque pas...

Ma femme est partie dix jours consécutifs pour gérer plus facilement la recherche d'un nouveau logement. Elle est partie avec la plus petite et je reste avec les quatre autres. Un matin, Adèle (9 ans) me dit que sa maman lui manque (elle est partie depuis deux jours). Sa soeur Louise (6 ans) lui dit : "Bah non, c'est pas possible qu'elle te manque.". Je lui demande pourquoi elle dit ça, et elle me répond : "Elle nous a téléphoné hier soir, elle peut pas nous manquer !".

Fou mais pas toujours...

Adèle (8 ans) écoute la radio. Passe le titre "Je ne suis pas un héros" de Daniel Balavoine. Elle dit : "C'est la seule chanson où il est fou". A comprendre peut-être : celle où il chante le plus "fort".

Foie et cerveau

Aujourd'hui 22 octobre 2011 est l'anniversaire de notre petite Zélie, qui fête l'entrée dans sa troisième année. Maman demande si on préfère un gâteau à la banane ou un gâteau au chocolat. Comme j'ai déjà profité du goût banane pour mon anniversaire récement passé, je suggère le goût chocolat. Mais ma femme me rappelle alors que je risque de ne pas le supporter, ce qui est vrai car le chocolat et mon foie ne font guère bon ménage en ce moment de trouble de santé. Notre fille Adèle (8 ans) qui dessinait à côté me regarde et dit alors : "Bah oui, si le foie ne peut plus écraser le chocolat, et bien le cerveau commande à l'estomac de le faire ressortir et alors tu vomis.".
Je précise qu'elle a lu un livre sur les mystères du corps humain, quelques jours avant. Ca peut aider.

K7 vidéo ou DVD ?

Notre petite Louise (6 ans) veut regarder un dessin animé. Quand on lui demande lequel, elle précise : "Un sur K7, parce que c'est plus pratique.". Nous demandons confirmation : "C'est plus pratique ?". En réponse : "Bah oui, y'a pas besoin de choisir la langue...".

Malade ou vieux...

Quand mes cheveux sont tombés suite au traitement de chimiothérapie suivi pour combattre mon cancer, ma fille Adèle (8 ans) me fait la gentille remarque suivante : "Ca fait drôle. On dirait plus un garçon, on dirait un pépé. Mais y'a pas que les pépés qui peuvent être chauve, la preuve".

Fabricant de sabliers...

Un soir au moment de se brosser les dents, Adèle (7 ans) prend le sablier dans sa main et me demande si ce qu'il contient est du sucre ou du sable. Je lui répond qu'il s'agit de sable très fin. "Hum... je me demande qui fabrique les sabliers... Ah bah oui ! les marchands de sable !".

Méchants microbes...

Notre fille Louise (5 ans) à un gros rhume. Nous lui expliquons que le corps est très souvent capable de se défendre tout seul, sans qu'il y ait besoin de prendre des médicaments. Nous avons en effet en nous des "gentils" microbes qui combattent les "méchants" microbes. Elle nous dit alors : "Oui mais des fois ça marche pas parce que les méchants microbes sont des professionnels du duel".

Marée haute...

Nous avons passé les vacances 2010 en famille au bord de la mer. Dans la maison que nous avons louée, on pouvait voir la mer de toutes les chambres à l'étage. Un matin que je regardais la mer avec Louise (5 ans) depuis notre chambre à coucher, elle me dit : "Là, c'est la marée haute". Je lui demande ce qui lui permet de dire celà. "Et bien là, la mer est plus haute que le carrelage". Vue de loin, effectivement...

Photo d'identité

Pour Noël 2009, ma femme m'a offert un appareil photo numérique de bien meilleure qualité que mon précédent. Du coup, je n'ai pas hésité un instant à laisser le vieux entre les mains de mes plus jeunes enfants (même Louise 4 ans et Adèle 6 ans) qui s'en donnent évidement à coeur joie (arrête, tu vas mourir). A un moment donné, Adèle me dit : "Papa, je veux faire trois photos de toi : une avec une grimace, une avec un sourire et une photo d'identité". Je l'interroge : "Une photo d'identité ?". "Oui, pas de grimace et pas de sourire".

Je ferai attention, promis !

Notre fille Adèle, 6 ans, me demande si elle peut aller jouer seule dehors, côté route. Il s'agit malheureusement d'un endroit où je ne peux pas la suivre du regard, et je lui répond que si elle sort seule, je préfère que ce soit côté jardin. Elle me dit alors "Je te promets de ne pas faire de bêtise", ce à quoi je répond "Je ne pense pas que tu ferais une bêtise. Je suis simplement inquiet de te savoir seule, à un endroit où je ne peux pas te voir." Elle réfléchit un instant, et réplique, sur un ton qui ferait presque pité : "Allez, papa, je te promet de ne pas me faire écraser.".

Coiffeurs à la pointe de la technologie

Ma femme rentre de chez le coiffeur où elle est allée pour se faire friser les cheveux. Quand notre petite Adèle, 5 ans, la voit, elle dit : "Le coiffeur t'a mis des bigoudis invisibles ?"

C'est pas grave...

Je viens à peine de terminer un petit montage électronique avec des composants soudés en l'air, sans circuit imprimé (celui-là), que notre fille Adèle (5 ans) demande si elle peut jouer avec. Je lui dit oui, en insistant bien sur le fait que le montage est très fragile car les composants ne sont pas fixés sur un circuit imprimé. Quand elle me rend le montage, qui a passé une partie de la journée à l'intérieur d'une peluche, j'ai du mal à reconnaître le circuit. Je lui dit "Oh, c'est dommage, le circuit est tout abîmé. Je ne sais pas si je vais pouvoir t'en confier d'autres, maintenant.". Et elle me répond, après quelques secondes de réflexion : "C'est pas grave. Dans quatre mois, tu auras oublié !".
J'ai regretté ma remarque, après coup, voir Parents épanouis, enfants épanouis.

Manque de souffle

A une réunion de famille et d'amis, où nous nous sommes retrouvé à plus de cent personnes, notre fille Adèle (5 ans), essaye de se frayer un passage dans les jambes des adultes. Elle dit "Oh là là. J'étouffe dans les gens".

Réussir ses rêves

Nos deux plus petites dorment dans la même chambre. Un soir, après extinction des feux, la plus petite tappe contre le mur, ce qui énerve sa soeur, qui se plaint alors : "Arrête, à cause de toi je vais avoir du mal à m'endormir et ça va faire rater mes rêves !".

Les machines ont débarqué

Notre fille Adèle (5 ans) écoute un peu de musique le soir sur un lecteur CD, pour s'endormir. Une nuit, on l'entend pleurer, et on va voir ce qui se passe. Là, appeurée, elle nous dit d'une voie sanglotante : "Il y a une machine dans ma chambre". Effectivement, le lecteur CD produisait un bruit de moteur inhabituel, comme s'il cherchait en continu la présence d'un disque. Nous l'avons éteint et tout est rentré dans l'ordre. Après coup, ma femme et moi nous sommes demandé si la petite n'avait pas fait un cauchemard dans lequel serait "entré" le son du lecteur deffectueux.

Méthode d'apprentissage

Notre fils Timothée (7 ans) donne des "cours" de guitare à ma plus grande fille Natacha (disons comme ça, pour s'amuser). Comme elle bute sur un passage, Timothée se lève, fait les 100 pas dans la pièce et dit tout bas : "Faut que je trouve un moyen pour que tu te souviennes...".

Jesus et le vote

Notre fils Timothée (7 ans) me demande si Jesus et Dieu existent vraiment. Je lui répond que je ne sais pas, et que certaines personnes y croient et que d'autres n'y croient pas du tout. Il insiste : "Mais c'est vrai qu'il existe, ou pas ?". Je répète donc que personne ne le sait, et que chacun est libre d'y croire ou de ne pas y croire. "Bah si personne ne sait, on n'a qu'à voter !".

Trou noir

Notre fils Timothée (6 ans) lit une BD de science fiction, et nous demande ce qu'est un trou noir. Je lui dit que du peu que j'en sais, il s'agit d'un endroit dans l'espace où tout ce qui passe à côté est aspiré et disparait. Il me demande si un trou noir pourrait s'approcher de la terre et l'aspirer, ce à quoi je répond que le trou noir le plus proche est très très loin et que la terre, même si elle bouge un peu dans l'espace, ne risque pas de s'en approcher de si tôt. Lui vient alors un doute terrible : "Même s'il y a un gros courant d'air ?".

Mort de Carlos

Notre fille Adèle (5 ans) écoute une chanson de Carlos. On lui annonce que le chanteur qui a fait cette chanson vient de mourir. Elle demande "Il est mort parce qu'il a oublié de respirer ?".

Poufferie

Un soir, pendant que ma femme lisait une histoire à Adèle (4 ans) dans son lit, j'ouvre doucement la porte de la chambre et rampe silencieusement en direction du lit, persuadé que la lecture du livre est assez prenante pour que la petite ne m'apperçoive pas. Jusque là tout va bien, j'arrive au pied du lit incognito, entièrement allongé. Malheureusement, je pense à un truc drôle et ai une subite envie de rire. Je me retiens mais laisse malgré tout échapper un petit "pfff". Adèle m'entend et ne me voit pas, mais lève la tête et dit "Tiens, j'ai entendu un respirant".

Petit service

Ce matin, notre fille Flavie (8 ans) et une de ses amies se sont mises dans l'idée de ramasser des papiers errants dans la petite cour qui touche quelques garages de voiture, et où les enfants du quartier aiment se retrouver pour jouer au ballon. "Pour que ça fasse moins sale". Au même moment, passe la femme du gardien, qui promène son chien. Elle leur demande ce qu'elles font, et elles répondent qu'elles ramassent les détritus pour les mettre à la poubelle. "Très bonne idée, leur dit la dame. Cela mérite récompense. Voici 27 euros à vous partager entre vous deux". Le soir, ma fille nous raconte son aventure, toute excitée, en commençant par nous dire "heureusement que la femme du gardien à un chien !". Comme je ne comprenais pas, je lui ai demandé pourquoi. Et elle de me répondre : "Et bien, si elle n'avait pas de chien, elle ne se serait pas promenée, et elle ne nous aurait pas vu ramasser les papiers !". Evidement...

Chute

Adèle (4 ans) tombe en avant dans la cours de récréation suite à une "bousculade volontaire" d'un de ses camarade de classe, et s'égratigne bien le nez. Elle a mal et décide de bousculer à son tour l'enfant qui l'a fait chuter. Puis elle nous raconte ensuite : "Je l'ai poussé devant pour qu'il tombe sur ses fesses, parce que devant il y a le nez".

Dent tombée

Notre fiston Timothée (6 ans), qui vient de perdre une dent, nous la montre et nous dit : "Je vais demander à la petite souris d'apporter deux billets de vingt euros". On lui dit que 20 euros représente beaucoup d'argent, et que la petite souris ne pourra pas apporter autant. Ce à quoi Timothée rétorque "Bah pourtant, deux billets de vingt euros, c'est pas lourd !".

Chenille volante

Ma fille Adèle (3 ans) voit un papillon. Elle dit : "Ca, c'est une chenille avec des ailes !".

Il a cueilli lui-même sa salade

Pour me remercier d'un tout petit service rendu, un ami est allé cueillir une salade et des fraises et nous les a offertes. La salade ayant encore sa racine, je l'ai montré à mes enfants, en leur précisant qu'il était assez rare de trouver en magasin, une salade qui possédait encore sa racine. Notre fils Timothée (6 ans) me demande : "Il l'a cueillie tout seul ?". Je lui répond que oui. Et aussi sec, il me rétorque : "Ah bah oui, parce que avant il était fermier !".

Copyright Kirikou

Notre fils Timothée (6 ans) lit sur une boite de chocolat : "2006 - Kirikou". Devant, le symbole copyright, matérialisé par la lettre C dans un cercle. Timothée me demande "Pourquoi le C il est dans un rond ?". Je lui répond "Parce que le nom Kirikou a été protégé, on ne peut pas l'utiliser partout sans autorisation". Ce à quoi il me rétorque "Alors là, tu as drôlement mal expliqué, j'ai pas compris grand chose !". Je ne lui ai pas donné tort.

Aie...

Flavie (7 ans), se prend de plein front la porte du frigo, qu'elle n'avait pas vu ouverte. Le choc la fait tomber par terre, et bien sûr, viennent les pleurs. Je l'emmène dans la salle de bain et lui recouvre le front avec un gant de toilette imbibée d'eau froide. Après quelques minutes d'observation, je constate qu'il n'y a rien de grave et lui dit : "Il y a eu plus de peur que de mal". Ce à quoi elle répond instantanement : "Ah bah non, c'est le contraire. J'ai eu très mal, et j'ai pas du tout eu peur".

Chorale

Un soir, ma femme rentre plus tôt que d'habitude de la chorale. Timothée (6 ans) lui demande : "C'est parce que tu as chanté plus vite que les autres ?"

Générations

Nous avons changé notre réfrigérateur il y a quelques mois. Ce dernier émet une alarme (bip-bip) lorsque la porte reste ouverte trop longtemps. A Noël, chez les grands-parents, Timothée (6 ans) remarque que le réfrigérateur reste ouvert sans sonner, et demande pourquoi. Nous lui expliquons que c'est parce qu'il s'agit d'un vieux réfrigérateur, qui ne possède pas cette fonction d'alarme. Et tout content d'avoir fait la différence, il réplique du tac au tac : "Ah bah oui, c'est normal, puisqu'on est dans la maison d'un grand-père et d'une grand-mère !".

Voyage sur la lune

J'annonce à mes enfants que d'autres personnes devraient marcher sur la lune d'ici quelques années, suite à l'annonce faite par la Nasa de la construction d'une base lunaire d'ici 2018. Notre fils Timothée (5 ans) me demande s'il pourra y aller aussi. Ce à quoi je répond, que si ce n'est pas impossible, cela demande néanmoins beaucoup de travail et d'entrainement. Et il rétorque, d'un seul coup : "Ah bah non, de toute façon, je peux pas y aller, j'ai pas mon permis !"

La maison de Marie-Paule

Mes deux plus grands adorent écouter de la musique. Je leur ai fait plusieurs K7 pour leur petit magnétophone, ils mettent ce qu'ils veulent quand ils veulent, tant que ça ne dérange personne. Parmi les K7, quelques-unes de Abba et de Marie-Paule Belle, qu'ils repassent en boucle. Un jour, je me décide à prendre contact avec Marie-Paule, pour l'inviter à diner (encore une idée saugrenue bien à moi). Comme je ne trouve pas ses coordonnées, je dis "Je me demande où elle habite, Marie-Paule Belle". Notre fils Timothée (3 ans) répond aussitôt : "Bah, dans le magnétophone !"

Eaux musicales

Nous avons un jour emmené nos enfants aux Eaux musicales, jouées au chateau de Versailles. A la fin du spectacle, au moment où les jets d'eau sont coupés, notre fils Timothée (3 ans) déclare : "Le jet, il est tombé dans l'eau.".

La mort du petit dragon

Un matin au réveil, notre fils Timothée (5 ans) me dit "J'ai fait un drôle de rêve. Un petit dragon, qui était notre ami, était en train de mourir. Alors, avec Ellenore (1) on l'a mis dans un panier sur une étagère. On était un peu triste parce qu'on savait qu'il allait se transformer en squelette."
(1) Ellenore est une de nos cousines

En rythme !

Alors qu'il écoute un disque de Abba, je donne à notre fils Timothée (4 ans) un tambourin. Il tappe dessus et très vite je me rends compte qu'il est parfaitement en rythme avec la musique. Je lui dit alors : "Super, tu joues drôlement bien en rythme !". Lorsque la maman rentre, Timothée va vers elle et lui dit "Maman, je sais ce que je ferai quand je serai grand : je ferai du rythme !".

Homme ou bête ?

Dans une chanson, notre fils Timothée (5 ans), entend le mot Piranha et demande ce que c'est. Je lui explique que les piranhas sont des poissons carnivores, qui possédent des dents et sont capables de manger un animal entier. Il me demande alors : "Et si nous on tombe dans l'eau, ils nous mangent ?". Je lui répond que oui, et je le vois réfléchir. "Mais pourtant, on n'est pas de la viande !". Ce à quoi je répond que si. Et là, avec son grand sourire, il réplique : "Oui, mais alors pas de la vraie viande, parce que nous, on parle."

Les rails peuvent être vraiment dangereux...

Lors d'une promenade, nous passons sur un pont de chemin de fer. Des écritaux avec des dessins d'éclairs exposent le danger de passer la barriere qui mène à une zone de maintenance. Notre fils Timothée (5 ans) énumère les risques : "Premièrement, c'est dangereux parce que si on tombe, on peut se casser une jambe. Deuxièmement, si on tombe sur les rails, on peut se faire écraser par un train, et alors on meurt. Et en plus, on peut se faire mal parce qu'il y a des gros cailloux !"

Sablier pas assez rapide

Un soir, notre fille Flavie (6 ans) n'a pas envie de finir son repas et veut aller se coucher plus tôt. Il faut dire qu'elle est bien malade. On lui dit d'accord, mais avant, et comme chaque soir, il faut aller se brosser les dents. "Oh non, j'ai pas envie, c'est trop long." On lui dit qu'elle peut se brosser les dents "vite fait", et qu'après elle peut se coucher. Sur quoi elle répond : "Mais non, je peux pas me brosser les dents vite fait, parce que le sablier, il peut pas aller plus vite !".