Electronique > Réalisations > Détecteurs > Détecteur sonore 007

Dernière mise à jour : 26/05/2020

Présentation

Ce montage garanti 100% sans circuit intégré est un détecteur sonore avec mémorisation "bascule" et il a été conçu pour être utilisé.

detecteur_sonore_007_pcb_3d_a

Un bruit fort capté par le microphone (dynamique, électret ou petit haut parleur) et ça allume ce que vous voulez (une lampe, par exemple).
Un autre bruit fort et hop ! l'appareil s'éteint.
Deux schémas sont disponibles dès maintenant et à terme :
- Schéma 007 : schéma actuellement publié
- Schéma 007b : schéma simplifié, actuellement publié dans le futur

Schéma 007

Pour des raisons de clarté, le schéma n'a pas été compliqué inutilement.

detecteur_sonore_007

On trouve facilement, ici ou là - mais aussi ailleurs, de nombreux circuits parfois plus simples, parfois plus compliqués, des fois entre les deux, qui assurent la même fonction de "clap inter". Aussi, je me suis demandé ce qui m'avait pris de publier cet article. Et d'un seul coup, j'ai compris. Compris que je ne devais pas prendre votre place, que ce projet était le votre, que le texte descriptif vous appartenait, que parole intégrale devait vous être donnée, dusse-t-elle apparaître sous forme exponentielle.

Je vous ai fourni un schéma, à vous de me dire comment ça fonctionne.


Oui, à vous de jouer ! Vous savez comment me joindre, j'attends donc avec une impatience extrême vos courriers, qui seront publiés ici-même, comme il se doit d'un courrier qui arrive à sa bonne destination.

Important : vous ne serez pas noté !


Votre texte sera reproduit dans les lignes qui suivent sans censure, mot pour mot, intégralement, sans manquement ni coupure, dans les limites de la mémoire vive de mon ordinateur. Je me permettrai de surligner en rouge toute affirmation qui me semblerait erronée ou marquée par un trait de fantaisie exagéré... une fois reçus au moins 4 propositions pour chaque section, pour ne pas influencer celles à venir.
Remarque : vous pouvez vous limiter au descriptif d'une seule des quatre sections... si vous vous en sentez le courage.

N'ayez pas peur de garder l'anonymat, je ne vous dénoncerai pas !


Vous pouvez me faire confiance.
Quand je dis quelque chose, je ne mange pas en même temps !


Détection son - Principe de fonctionnement
Le son capté par le microphone M1...
<en attente d'explication de la part des internautes>

Description du fonctionnement par l'internaute #1 - Pierre-Marie P.
Le micro électret est polarisé grâce aux deux résistances R1 et R2. Le signal issu d'un microphone est faible, et la première étape consiste à l'amplifier très fortement pour pouvoir travailler confortablement avec lui. C'est pourquoi on trouve toujours quelques composants dédiés à la noble tache d'amplification dans ce genre de réalisation. Ici, deux transistors sont utilisés (Q1 et Q2), chacun étant monté en amplificateur, avec une résistance de polarisation de base et des résistances de charge côté collecteur. Le gain du montage est principalement déterminé par les résistances R4, R5, R6, avec RV1 qui permet un réglage de la sensibilité. L'absence de résistance à l'émetteur (et le double étage d'amplification !) montre qu'on privilégie le gain sur la stabilité thermique. Ceci rappelle beaucoup le schéma du "Préampli micro 021" (ici) et le schéma du "Détecteur sonore 003" (ici).

Description du fonctionnement par l'internaute #2
<en attente d'explication...>

Description du fonctionnement par l'internaute #3
<en attente d'explication...>

Description du fonctionnement par l'internaute #4
<en attente d'explication...>


Monostable - Principe de fonctionnement
L'impulsion appliquée au condensateur C3...
<en attente d'explication de la part des internautes>

Description du fonctionnement par l'internaute #1 - Pierre-Marie P.
Qu'est qu'un monostable ? C'est un circuit électronique dont la sortie se trouve dans un état électrique stable (par exemple à l'état bas, sortie à zéro volt) quand il est au repos, et qui lorsqu'il reçoit une impulsion dite de déclenchement, fait basculer sa sortie dans l'état électrique opposé (par exemple sortie à l'état haut, +5 V), pendant un "certain temps". ce "certain temps" est lié à C4 et R11, comme expliqué très bien dans la page sur les monostables (ici). bon... enfin... mettre des transistors en lieu et place de circuits faits pour (par ex. CD4538) ou de portes logiques, c'est un peu vouloir se compliquer la vie...

Description du fonctionnement par l'internaute #2
<en attente d'explication...>

Description du fonctionnement par l'internaute #3
<en attente d'explication...>

Description du fonctionnement par l'internaute #4
<en attente d'explication...>


Bascule - Principe de fonctionnement
Au moment où le transistor Q5 conduit, il court-circuite le condensateur C5, et cela à pour conséquence...
<en attente d'explication de la part des internautes>

Description du fonctionnement par l'internaute #1 - Pierre-Marie P.
Pour la bascule (on/off dans notre cas), la sortie devient active quand on active une fois l'entrée, et devient inactive quand on active une deuxième fois cette même entrée. Il y a des tas de moyens pour la réaliser: CD4017, CD4013, NE555... Ceux qui ont la curiosité de lire jusqu'au bout le page "Bascule ON/OFF" (ici) y apprendront qu'on peut aussi la réaliser avec 2 transistors qui se "rebouclent" et fonctionnent sur le principe de l'équilibre. A chaque fois qu'une impulsion négative arrive sur la base des transistors via les condensateurs C8 et C9, le transistor qui était conducteur se bloque et celui qui était bloqué devient passant.

Description du fonctionnement par l'internaute #2
<en attente d'explication...>

Description du fonctionnement par l'internaute #3
<en attente d'explication...>

Description du fonctionnement par l'internaute #4
<en attente d'explication...>


Sortie - Principe de fonctionnement
Pourquoi donner à la résistance R24 une valeur si élevée ? Tout simplement parce que...
<en attente d'explication de la part des internautes>

Description du fonctionnement par l'internaute #1 - Pierre-Marie P.
La sortie est basée sur un Mosfet monté en commutation ((quand on est riche, on ne compte pas... les prolétaires utiliseront un bête NPN) pour alimenter un opto-coupleur. On peut approfondir en lisant cette page. Avis perso, j'ai une préférence pour le MOC3041. Il manque la partie commande de puissance (sinon, pourquoi un MOC ???), mais on peut rapidement la compléter en lisant les excellentes pages sur les triacs (ici) ou sur les commandes 220V (ici).

Description du fonctionnement par l'internaute #2
<en attente d'explication...>

Description du fonctionnement par l'internaute #3
<en attente d'explication...>

Description du fonctionnement par l'internaute #4
<en attente d'explication...>

Schéma 007b

Les deux premières sections peuvent être simplifiées, par exemple en...
La troisième section peut également l'être, en remplaçant la bascule à transistors par un circuit intégré de type...
Cela conduit à ce deuxième schéma dont le fonctionnement est rigoureusement identique à celui qui précède.

<le schéma 007b sera publié après réception du descriptif des sections par les internautes>

Prototype

Le prototype a été construit selon les règles en vigueur concernant le routage des plaques à pastille et il fonctionne parfaitement. Toutefois, les photos de ce prototype ne seront publiées qu'une fois qu'il aura été réalisé.

Circuit imprimé

Non réalisé, comme en atteste la photo en début d'article qui n'est pas une photo, mais une vue 3D.

Commentaires des internautes

-
Commentaire de l'internaute #1 - Pierre-Marie P.
"C'était un plaisir !"
S'est écrié Pierre-Marie d'une voix faisant trembler les murs, mais dont je n'ai pu ressentir la force, vu que le message m'est parvenu par écrit.

Historique

26/05/2020
- Descriptions proposées par Pierre-Marie P., que je remercie.
24/05/2020
- Première mise à disposition