Electronique > Réalisations > Mélangeurs > Mélangeur audio 002

Dernière mise à jour : 02/05/2010

Présentation

Un mélangeur basique, mais qui offre le minimum... Des versions très similaires sont proposées aux pages Mélangeur audio 003 et Mélangeur audio 007. Une version deux voies est également proposée (schéma 002b) avec possibilité de coupure rapide sur une voie grâce à un interrupteur (état visualisé par une LED).

melangeur_audio_actif_002b_pcb_3d_a
Schéma 002b

Pour résumer :
- Schéma 002 : version stéréo 4 voies
- Schéma 002b : version mono 2 voies dont une avec interrupteur pour coupure rapide.

Schéma 002

Le schéma représente deux voies, et pourra donc être utilisé pour une application en stéréo. la partie supérieure est relative à la voie gauche, la partie inférieure relative à la voie droite.

Melangeur Audio 002

Entrées
Quatre entrées sont représentées ici, mais il est possible de les réduire à deux ou à trois. Du fait de la structure adoptée ici, il n'est pas conseillé d'augmenter trop le nombre de voix, six représente un maximum honnête. Les condensateurs C1 à C4 (voies gauches) et C8 à C11 (voies droite) permettent de stopper toute composante continue qui pourrait être présente en sortie des appareils que vous connecterez aux entrées. Une composante continue n'est ni plus ni moins qu'une tension fixe qui est superposée au signal audio alternatif, et qui peut poser problème si elle est trop importante (problème de distorsion notemment).

Sommation
Les résistances R1 à R4 (voies gauche) et R9 à R12 (voies droite) assurent, avec les potentiomètres qui leur sont associés, la sommation des signaux audio. La position de chaque potentiomètre détermine l'atténuation à apporter à chaque voie. La somme des voies audio mélangées est ensuite dirigée vers l'entrée inverseuse des AOP (Amplificateurs Opérationnels) : borne 2 pour le premier AOP et borne 6 pour le second.

Amplification globale
Le gain apporté par chaque amplificateur (AOP) est déterminé d'une part par la valeur des résistances situées sur le trajet du signal (R1, R2, etc), et d'autre part par la résistance de contre réaction (R5 + RV5 pour la voie gauche, R13 + RV10 pour la voie droite). En temps normal, les deux potentiomètres RV5 et RV10 devront être couplés mécaniquement afin que le gain soit identique sur les deux voies. Mais rien ne vous empêche de les garder séparés (même chose pour le couplage des voies gauche et droite des potentiomètres d'entrées).

Alimentation
Un AOP requiert en général deux tensions d'alimentations, une positive et une négative (par rapport à la masse). L'emploi d'une alimentation symétrique (c'est comme ça que l'on appelle généralement une double alimentation positive + négative) peut cependant être évitée, en ayant recours à une petite astuce qui consiste à créer un point de masse virtuel. C'est ce qui est fait ici, grace aux deux résistances R6 et R7 d'égales valeurs, qui portent les entrées non inverseuses des AOP (bornes 3 et 5) à un potentiel égal à la moitié de la tension d'alimentation (si l'alimentation est de +18V, le point de masse virtuel sera à un potentiel de +9V).

Sorties
La sortie de chaque voie passe obligatoirement par un condensateur (C5 et C12), car la tension continue de la masse virtuelle s'y retrouve, et il est hors de question de la transmettre à l'entrée de l'équipement que vous allez y raccorder (car on n'a aucune certitude que ce dernier possède des condensateurs en entrée). La valeur de ces condensateurs n'est pas très critique, et peut être comprise entre 10 uF et 47 uF (inutile d'aller plus haut). Les résistances R8 et R16 permettent de "stabiliser" le potentiel sur la borne du consensateur côté sortie (à 0 V), afin d'éviter des "plops" désagréables lors de la connexion / déconnexion des sorties.

Alimentation du montage

Une alimentation simple suffit pour ce genre d'application. Mais rien ne vous empêche d'aller jeter un oeil sur les autres schémas d'alim présents sur ce site...

Schéma 002b - Petite variante deux voies

Le schéma ci-dessous montre que l'on peut aisement broder autour du schéma précédent. Ce circuit permet de mélanger deux sources monophoniques, et une des deux entrées peut être coupée au moyen d'un interrupteur. La mise en ou hors service peut être signalée via une LED.

melangeur_audio_actif_002b

L'alimentation a été confiée à une pile 9 V. Ne soyez pas surpris par la valeur de la résistance de limitation de courant en série avec la LED, qui peut sembler élevée. Ici on utilise une LED de type haute luminosité (HL) qui s'éclaire très bien avec 1 mA seulement. Avantage : moins de consommation globale et plus grande autonomie de la pile. Bien sûr, si vous êtes allergique aux LED haute luminosité, vous pouvez en mettre une normale avec une résistance série de 470 ohms, la pile durera moins longtemps, c'est tout. A moins bien sûr que vous décidiez d'utiliser une alim secteur et non pas une pile pour alimenter ces quelques composants.

Circuit imprimé

Réalisé pour le mélangeur simplifié avec inter (schéma 002b).

melangeur_audio_actif_002b_pcb_composants

Typon aux formats PDF, EPS et Bitmap 600 dpi

Corrections / remarques

30/03/2008
- Ajout d'un condensateur oublié devant les entrées inverseuses des AOP (C13 et C14). Tel qu'il était présenté avant le 30/03/2008, le montage ne pouvait pas fonctionner correctement.