Electronique > Réalisations > Phasemètre (corrélateur de phase) 002 [Pro]

Dernière mise à jour : 18/03/2018

Présentation

Ce phasemètre (corrélateur de phase) permet d'évaluer le taux de déphasage entre deux voies G et D d'un signal audio stéréo. Il s'agit d'une évolution du phasemètre 001, qui offre une plage de mesure plus étendue et une détection d'absence de modulation.

phasemetre_002_pcb_3d_a

Le circuit d'affichage est basé sur un PIC d'entrée de gamme 16F88, et permet une étendue de mesure sur 31 LED au maximum, pour un pas de 6 degrés. L'affichage peut se faire en mode "point" ou en mode "barre".

Avertissement

Un phasemètre (ou corrélateur de phase) n'est pas un indicateur de défaut de phase fiable à 100%. Il analyse en effet le signal audio dans sa globalité, incluant l'ensemble des fréquences du spectre audio (20 Hz à 20 kHz). Si dans le signal audio analysé il se trouve une grande composante de graves "en phase" avec une petite composante d'aigus "en opposition de phase", le corrélateur de phase ne montrera pas le problème situé dans les aigus, car le "gros signal" de basses aura le dessus. Il est donc important d'associer un second outil au corrélateur de phase : une paire d'oreilles. Remarque : j'ai développé une solution technique qui rend le corrélateur de phase très fiable, mais comme il n'habitue pas l'opérateur du son débutant à faire travailler ses oreilles, je garde l'idée pour moi ;)

Schéma

Partie supérieure du schéma pour la conversion phase/tension et régulation d'alimentation, et partie inférieure pour l'affichage LED.

phasemetre_002

La technique de mesure de déphasage reste la même que celle adoptée pour le phasemètre 001. Seul le module d'affichage a été revu pour permettre une plage de mesure plus étendue : 15 points, 21 points, 25 points ou 31 points. Le comportement de l'affichage dépend du mode d'affichage (décrit en détails plus loin) mais répond globalement au descriptif ci-après :
BIen entendu, l'intérêt de cet appareil de contrôle est très limité en cas d'absence audio sur l'une des deux voies...

Principe de fonctionnement
Le convertisseur phase/tension est axé sur les comparateurs de tension U1:A et U1:B (contenus dans un même boîtier LM393) et sur les deux portes logiques OU exclusif U2:B et U2:C (U2:A et U2:D ne sont pas utilisées). Le résultat de la "conversion logique" est un signal numérique composé d'une suite d'état logiques haut et bas dont les durées dépendent des signaux audio appliqués sur les entrées G et D. Ce signal passe ensuite dans le filtre passe-bas intégrateur R9/C4, lui-même suivi de l'atténuateur résistif R10/R11. Ce dernier a pour but de réduire l'amplitude de la tension représentative de la phase car le circuit d'entrée est alimenté en 12 V, alors que le PIC qui va recevoir cette tension "de phase" est alimenté en 5 V. En résumé, on dispose au point noté Vph, d'une tension "continue" dont la valeur dépend du déphasage entre les voies G et D. Plus le déphasage entre voies gauche et droite est élevé, et plus la tension Vph est élevée.

Détection présence audio
En absence de signal audio sur l'entrée gauche, la LED centrale jaune s'allume en permanence. Dès qu'un signal audio est appliqué sur les entrées audio, l'affichage évolue en fonction des différence de phase entre les deux voies gauche et droite. La détection de présence audio ne s'opère que sur la voie gauche, car si on applique un signal stéréo contenant un signal mono avec les deux voies en parfaite opposition de phase, le signal résultant de la sommation est nul. Et dans ce cas, l'afficheur indique absence audio au lieu d'indiquer un déphasage à 180 degré. Le signal de la voie d'entrée gauche est appliqué à l'entrée RA1/AN1 après avoir subi un décalage (offset) de 2,4 V environ, tension ajustable via RV1. Le logiciel du PIC analyse en permanence la tension sur RA1/AN1, et en déduit si oui ou non il y a présence d'un signal audio (avec moyennage glissant sur les 50 dernières mesures).

Principe d'affichage et modes d'affichage
L'affichage est de type multiplexé, la fréquence de rafraichissement est de l'ordre de 1000 Hz. La procédure d'affichage est réalisée en deux étapes totalement distinctes mais évidement "reliées" entre elles :
- détermination des LED à afficher, valeurs individuelles (binaires) stockées dans un seul mot long (32 bits, 4 octets)
- affichage en mode multiplexé, en 4 groupes de 8 LED
En procédant ainsi, et selon le mode d'affichage sélectionné (modes décrits ci-après), on peut avoir entre 1 et 8 LED allumées simultanément. Afin de permettre l'utilisation de LED standard ou haute luminosité, j'ai décidé d'utiliser un UDN2981A dans les lignes d'anodes communes C1 à C4. Il est en effet hors de question de demander à une ligne du PIC de débiter plus de 20 mA (25 mA max). Deux possibilités donc :
- utilisation de LED standards / 20 mA -> UDN2981A obligatoire et résistances série R17 à R24 de 100 ohms minimum.
- utilisation de LED haute luminosité / 1 mA -> UDN2981A strappé et résistances série R17 à R24 de 2,7 kO à 4,7 kO.
Dans le second cas, les lignes qui pilotent les anodes communes ne débitent pas plus de 8 mA, et la différence de luminosité entre 1 LED allumée et 8 LED allumées sur un même groupe se fait peu sentir.
Plusieurs modes d'affichages sont proposés.

phasemetre_002_disp_modes

Pour choisir celui désiré, il faut presser le bouton-poussoir SW1. La première et la dernière LED de la zone active dépendent du mode sélectionné : A chaque pression sur SW1, l'affichage indique pendant environ 1 seconde, le mode d'affichage en cours en allumant les LED extrêmes. Par exemple si le mode actuellement sélectionné est le mode 3 (affichage sur 25 LED), les LED N°4 et N°28 s'allument pour montrer l'étendue de la plage de mesure. Remarque : avec la version LE disponible en libre service, seul le mode 1 est disponible.
Le fait de garder la LED jaune centrale en position "LED16" offre l'avantage de conserver les 31 LED en place, même si on ne les utilise pas toutes, avec l'idée que le mode désiré peut ultérieurement changer.

Circuit imprimé

Placement / routage commencé pour circuit prototype.

phasemetre_002_pcb_composants

Les LED peuvent être câblées sur la face "composants" (Top) ou sur la face "cuivre" (Bottom), selon qu'on désire avoir l'information "Déphasage 180 degrés / -1" à gauche ou à droite (généralement, c'est à gauche).

Logiciel du PIC

Le logiciel pro dispose des 8 modes d'affichage. Le logiciel allégé (LE) disponible en libre téléchargement ici ne propose que le mode d'affichage N°1 (mode "point" sur 15 LED, LED9 à LED23).
Phasemètre 002 - PIC 16F88 - LE (18/03/2018)
Si vous souhaitez recevoir par la poste un PIC préprogrammé et prêt à utiliser, merci de consulter la page PIC - Sources.

Historique

18/03/2018
- Première mise à disposition.