Electronique > RéalisationsPreamplificateurs > Préampli micro 002

Dernière mise à jour : 21/03/2010

Présentation

Quatre schémas de préamplis micro sont proposés sur cette page. Le premier schéma est une version améliorée du montage présenté à la page Préampli micro 001. Pour une version encore un peu plus améliorée, voir page Préampli micro 019. Les trois autres schémas permettent de raccorder un ou deux microphones dynamiques sur une entrée micro (mono ou stéréo) de carte son d'un PC.
- schéma 002 : préampli autonome, usage général (pour petit magnétophone par exemple)
- schéma 002b : pour branchement d'un micro dynamique sur entrée micro mono carte son PC
- schéma 002c : pour branchement d'un micro dynamique sur entrée micro stéréo carte son PC
- schéma 002d : pour branchement de deux micros dynamiques sur entrée micro stéréo carte son PC
Merci à Guy P. pour son implication forte dans le second schéma, qui m'a servi de base pour les deux derniers.

Schéma 002

Notez que malgré les quelques composants additionnels, il reste toujours très simple à réaliser !

Preampli micro ameliore

Le gain est de l'ordre de 20dB, pour une bande passante de 30 Hz à 100 KHz (à -3dB), ce qui conviendra bien à un micro dynamique grand public de 200 ohms. Vous pourrez le cas échéant augmenter le gain en choisissant pour R1 une valeur plus élevée, ou inversement le diminuer avec pour R1 une valeur plus faible. La consommation étant très faible (inférieure à 1 mA), l'alimentation pourra provenir de piles ou être prélevée du montage sur lequel sera raccordé le préampli. La valeur de la résistance R4 devra être choisie en fonction de la valeur de la tension d'alimentation, selon le tableau donné sur le schéma. La valeur de R2 (résistance de charge du collecteur) pourra sans problème prendre toute valeur comprise entre 2K7 et 6K8. Retenez simplement que la valeur de cette résistance R2 influe sur le gain (ce dernier augmente si R2 augmente). Pour le condensateur C4, choisissez un modèle 16 V ou 25 V.
Notez que certains composants n'ont pas les même valeurs que dans le premier montage : le transistor employé ici est un BC107, vous pourrez sans problème le remplacer par un BC108, un BC109, ou par un autre NPN de type BF basse puissance. Que ceci vous incite à expérimenter un peu...

Petites variantes - Schéma 002b, 002c et 002d

Le schéma 002b qui suit est une variante du premier schéma 002 présenté sur cette page, et m'a été communiqué par Guy P., que je remercie chaleureusement. Ce schéma m'a servi de base pour les deux schémas suivants 002c et 002d.

Preampli micro 002 variante b

Ce schéma permet de brancher un microphone dynamique sur l'entrée micro d'une carte son standard de PC. L'entrée micro d'une carte son délivre une tension de +5 V au travers d'une résistance dont la valeur peut varier de 2K2 à 10K selon le fabricant, et permet en temps normal d'alimenter un microphone electret. L'astuce consiste ici à utiliser cette tension délivrée par la carte son, pour alimenter le préampli. Notez que la résistance de charge collecteur (R2 sur le schéma original) a été supprimée, mais que cette résistance de charge, toujours obligatoire, est maintenant celle intégrée à la carte son. La tension relevée par Guy sur le collecteur du transistor était de l'ordre de +2,5 V, sachant que la résistance série (celle de la carte son, appelée ici R2) était de 5 kO. A noter aussi que Guy a essayé deux transistors différents, à savoir les BC409 et BC549, en remplacement du BC107 (un peu plus de gain avec le BC549). Tel que présenté ici, le préampli est maintenant doté d'une fiche chassis jack stéréo 3,5 mm, ce qui permet un raccordement sur l'entrée micro du PC avec un cable stéréo jack/jack standardisé.

Microphone mono sur entrée stéréo ?
Le schéma qui précède vaut pour une entrée microphone de type monophonique. Si on le met en oeuvre pour une entrée de carte son de type stéréophonique (cas des PC récents), le signal micro ne sera disponible que sur une seule voie d'un enregistrement stéréo. Une première solution consiste à configurer l'enregistreur logiciel en mode mono, une autre solution consiste à adopter un nouveau schéma prévu nativement pour une utilisation en stéréo. Le schéma qui suit montre comment connecter un microphone dynamique unique sur une entrée stéréo prévue pour recevoir un micro électret "stéréo".

preampli_micro_002c

Comme vous pouvez le constater, les deux résistances R2A et R2B qui servent à la polarisation des microphones electret (côté PC), sont mises en parallèle puisque raccordées ensemble au niveau du connecteur J2 (côté préampli additionnel). Ces deux résistances forment une seule résistance (équivalente) de charge collecteur pour le transistor Q1. La valeur effective de cette résistance de charge vue du transistor peut sembler faible (deux fois moindre que dans le cas précédent), mais dans la pratique cela n'est pas très critique. Voici tout de même à titre indicatif ce à quoi vous pouvez vous attendre selon la valeur réelle desdites résistances (qui pour rappellent se trouvent au niveau carte son du PC) :
- Si R2A = R2B = 2k2, V+ = 3,7 V (gain +19 dB)
- Si R2A = R2B = 4k7, V+ = 3 V
- Si R2A = R2B = 6k8, V+ = 2,6 V
- Si R2A = R2B = 8k2, V+ = 2,4 V
- Si R2A = R2B = 10k, V+ = 2,2 V (gain +30 dB)
Avec une telle mise en parallèle, l'idéal serait que les résistances de la carte son soient de 6,8 kO ou de 8,2 kO, cela permettrait de disposer d'une tension continue statique (au repos, sans signal BF en sortie du microphone) d'environ la moitié de la tension d'alim +5 V. Ce n'est pas impératif mais permet la meilleur dynamique possible tout en repoussant le seuil d'écrêtage, qui peut se produire si le micro délivre un signal de "forte" amplitude. Le fait d'avoir une tension de polarisation continue un peu au-dessus ou un peu en-dessous de +2,5 V n'est nullement critique tant que le signal audio amplifié et accessible en ce même point (collecteur de Q1) ne dépasse pas une amplitude crête à crête de 1 V.

Remarques :
- Le condensateur de liaison C2 du schéma 002b a disparu, il se retrouve désormais intégré d'origine côté carte son, sous l'appellation C2A et C2B pour les deux voies d'entrées G et D. Dans le schéma 002b, il était nécessaire du fait que l'arrivée d'alimentation et la sortie BF se faisaient par deux fils de liaison séparés.
- Le gain de l'étage préampli dépend de la valeur de la résistance de charge collecteur de Q1, on peut s'attendre à un gain compris grosso-modo entre +20 dB et +30 dB. Si votre micro délivre un signal dont l'amplitude de sortie "moyenne" est de quelques mV, vous aurez après amplification un signal de quelques centaines de mV au maximum, ce qui est très bien.

Commentaire de Stéphane
"Bonjour Rémy, ce schéma marche du feu de dieux ! Aucun bourdonnement, un son puissant et sans souffle, à 5€ le bignou j'ai gagné ma soirée !".

Usage d'un microphone stéréo (ou de deux microphones mono)
Le schéma qui suit permet d'utiliser deux microphones dynamiques distincts, chacun bénéficiant d'un étage préampli qui lui est propre.

preampli_micro_002d

Même topo concernant le gain du préampli et de la tension au repos sur le collecteur du transistor Q1, qui tous deux dépendent de la valeur des résistances R2A et R2B côté PC :
- Si R2A = R2B = 2k2, V+ = 3,0 V (gain +24 dB)
- Si R2A = R2B = 4k7, V+ = 2,2 V
- Si R2A = R2B = 6k8, V+ = 1,9 V
- Si R2A = R2B = 8k2, V+ = 1,7 V
- Si R2A = R2B = 10k, V+ = 1,6 V (gain +34 dB)