Electronique > RéalisationsPreamplificateurs > Préampli micro 010

Dernière mise à jour : 16/05/2010

Présentation

Le préampli décrit ici est conçu pour y raccorder un petit micro electret et fait appel à un circuit intégré fort répandu de type NE5532.

preampli_micro_010b_pcb_3d_a

Il s'agit d'une simple mise en pratique de ce qui est décrit à la page Alimentation microphone à electret. Un autre exemple de préampli pour micro electret est donné à la page Préampli micro 015. Deux schémas sont proposés ici :
- schéma 010 : version "de base", qui fonctionne.
- schéma 010b : version un poil "plus complète" et qui fonctionne aussi ;-)

Schéma 010

Comme vous pouvez le constater, ce schéma est très simple.

Preampli micro 010

L'usage d'un double amplificateur opérationnel de type NE5532 y est pour une grande part dans la simplicité, même s'il était tout à fait possible de simplifier encore plus en utilisant un simple transistor, comme cela est démontré par le schéma du préampli micro 001.

Polarisation du microphone
Le micro electret est alimenté grace à la résistance R1, de 4,7K. La valeur de cette résistance devra être ajustée (augmentée) si l'alimentation choisie est plus élevée que celle proposée ici (de 9V), voir page Alimentation microphone à electret pour plus de détails. Le condensateur C1 évite que cette tension d'alimentation du microphone ne parvienne au premier AOP, dont la tension de référence pourrait être décalée et poser un problème de distorsion sur les forts niveaux (écrêtage dissymétrique).

Gain du montage
Le premier AOP apporte une amplification de 10 (+20 dB), cette valeur est égale au rapport des résistances R3 / R2. Le second AOP est monté exactement de la même façon que le premier, et apporte lui aussi un gain de 10, et égal au rapport R5 / R4. Le gain global est donc égal à 100 (+40 dB). Si vous souhaitez pouvoir faire varier le gain, remplacez simplement la résistance R5 de 100K par un potentiomètre de 220K mis en série avec une résistance de 10K. Le gain global pourra de la sorte varier de 10 à 200.

Schéma 010b

Version améliorée, avec découplage d'alimentation général et découplage additionnel au niveau du microphone electret.

preampli_micro_010b

On pourrait penser qu'avec une alimentation par pile on n'a pas spécialement besoin de découplage d'alimentation, mais ce n'est malheureusement pas toujours le cas et les résultats globaux dépendent du type de pile employée. Les piles salines et alcaline de piètre qualité (premiers prix portant la marque d'une grande surface) présentent une résistance interne plus élevée que celle des piles alkaline de marque. Le rôle de la cellule de découplage R8 / C3 est d'abaisser la résistance interne vue des AOP, celle cellule sera toujours la bienvenue quelque soit le type de pile utilisée. Le découplage additionnel apporté par R9 et C4 vise à diminuer le risque d'accrochage que l'on peut rencontrer dans certaines situations, selon micro employé et câblage réalisé entre les composants. Les deux résistances R1 et R9 doivent présenter une valeur totale compatible avec le type de microphone employé et sa consommation (se reporter aux caractéristiques du microphone fournie par le fabricant - s'il n'y en a pas, essayer les valeurs du schéma).

Alimentation

On pourra se contenter d'une alimentation simple (non symétrique), grace à l'usage d'une masse virtuelle pour la polarisation des AOP. Cette masse virtuelle consiste à définir un point de référence différent de zéro volt, et égal ici à la moitié de la tension d'alimentation. Ce point est obtenu par le diviseur de tension constitué par les résistances R6 et R7, d'égale valeur. C'est autour de cette tension de référence qu'évoluera le signal audio, de l'entrée jusqu'à la sortie finale. Une simple pile 9 V peut convenir (alkaline de préférence), mais toute tension comprise entre +9 V et +24 V conviendra parfaitement. Une alimentation secteur pourra être utilisée, mais devra être parfaitement stabilisée. Vous pouvez prendre exemple sur le schéma de l'alimentation simple 001.
Remarque concernant le NE5532 : selon le fabricant et l'année de fabrication, on trouve des circuits pouvant travailler à partir de 6 V, d'autres réclament 9 V au minimum. Les modèles que j'emploie sont des Philips ou Texas Instrument qui fonctionnent à partir d'une alim simple de +6 V ou d'une alim symétrique de +/-3 V.

Corrections et remarques diverses

16/05/2010
- Proposition d'un second schéma (010b) doté de cellules de découplage d'alimentation le rendant un peu plus stable.
16/11/2008
- Ajout d'un condensateur entre la sortie du premier ampli et l'entrée du second (C3). Selon les AOP utilisés, risque plus ou moins grand d'avoir une distorsion élevée avec des signaux d'entrée d'amplitude moyenne. N'hésitez pas à diminuer le gain (fixé ici à 40 dB) si vous branchez à l'entrée du préampli un microphone dont le niveau de sortie est élevé. N'oubliez pas que la tension d'alim n'est que de 9 V, et qu'un signal d'entrée de 100 mV occasionne une saturation certaine ! Il se peut même que vous n'ayez besoin, avec certains micros, que du premier étage... Si tel est le cas, diminuez le gain des deux étages, en abaissant la valeur des résistances R3 et R5 (par exemple de moitié).

Circuit imprimé

Réalisé pour la version 010b.

preampli_micro_010b_pcb_composants

Typon aux formats PDF, EPS et Bitmap 600 dpi