Publications > Nouvelles et romans > Les nouveaux voisins (roman)

Dernière mise à jour : 12/02/2017
Statut : Terminé - en cours de relecture
ISBN : <aucun>

L'histoire...


livre_nouveaux_voisins_couverture_001_tn_2De nouveaux voisins s'installent dans une maison abandonnée depuis des années, à côté d'une veuve extravagante qui héberge ses enfants adultes. Des liens vont s'installer entre les deux familles. Mais les habitants du village ne voient pas cette installation d'un bon oeil...


Publication à venir (relecture / correction en cours).

Les nouveaux voisins (extrait)

Un éclair s'alluma dans ses yeux.
- D'ailleurs ce matin vers 8h30, j'ai encore entendu un de ces fantômes qui riait, et depuis ma chambre ! C'est dire qu'il a du souffle !
Dans l’attroupement, une femme qui connaissait l’origine réelle du rire en question, et qui faisait tourner une sucette dans sa bouche, suspendit son mouvement.
- Seriez-vous de celles qui croient aux fantômes ?
La dame-chien releva la tête et plaça ses mains sur ses hanches.
- Et pourquoi pas ? Souffla-t-elle. Tout le monde ici sait ce qui s'est passé dans cette maison. Et puis vous, vous croyez bien aux vampires !
D’un geste machinal, la femme à la sucette rangea sa sucrerie dans sa poche et planta son regard dans celui de la femme bouledogue.
- Non ! Personne ne sait ce qui s’est passé. Et si des fantômes avaient trempé dans l’histoire, les journaux en auraient parlé !
Un long silence s'imposa, le temps que chaque membre de l'assemblé réfléchisse au camps qu'il devait choisir. La femme à la sucette fit deux pas en direction de la maison abandonnée et ressortit la sucette de sa poche.
- Vous ne l’avez peut-être pas remarqué à cause du brouillard, chuchota-t-elle en retirant les peluches collées sur sa confiserie. Mais cette nuit, c'était pleine lune.
La fillette qui aimait les conversations d'adultes et qui parlait bien anglais, essayait tant bien que mal de comprendre les sous-entendus. Quand elle comprit que les vieilles histoires du village refaisaient surface, elle s'enfuit en hurlant de terreur.
- Ah c’est malin, fit remarquer la femme bouledogue. A cause de vous, la pauvre petite va faire des cauchemars !
Soudain, une femme hurla.
- Les volets !
Tous les regards convergèrent d’un coup vers la vieille maison abandonnée. Les volets étaient toujours fermés. Cherchant l'incidence que pouvait avoir une telle annonce sur le déroulement de la journée, la dame bouledogue s'avança vers celle qui avait crié.
- Et alors ?
La voix qui avait donné l'alerte gardait le vibrato typique d'une personne apeurée.
- Eh bien la camionnette est toujours là, il n’y a personne dedans, et il est bientôt midi. C’est pas normal !
La rue connut à cet instant le silence le plus absolu depuis que le maître du chien avait quitté les lieux. Même les oiseaux s'étaient tus. Tous les yeux contemplaient maintenant les volets en bois de la vieille bâtisse, qui n'avaient pas résisté au défilé des saisons. Des lambeaux pendaient de part et d'autre comme des doigts à la recherche d'une proie. Les herbes avaient envahi le jardin et touchaient les branches basses du grand arbre. En guise de réponse, l’arbre déroulait son ombre avec le panache d'un croque-mort qui prend ses mesures.
Une femme réalisa à cet instant que la fillette qui s'était sauvée en hurlant était sa fille, et expliqua de façon confuse qu'elle devait la retrouver avant le déjeuner car c'est elle qui mettait la table. Elle quitta le groupe d'un pas pressé et son mouvement fit catalyseur, chacun trouvant subitement un prétexte pour retourner au logis. La femme bouledogue, voulant s'assurer que personne n'avait besoin de ses services, quitta la place la dernière. Mais une fois seule, un frisson courut dans son dos. Elle regarda en biais la vieille maison, et crut voir bouger les volets. Elle se hâta de rentrer chez elle.
...

Avertissement

Illustration sous copyright Rémy Mallard.
Ce texte a fait l'objet d'un dépôt de paternité auprès de l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) et auprès de CopyrightFrance.

Textes déposés - copyrightfrance_7MY54C7-1