Publications > Nouvelles et romans > Les nouveaux voisins (roman)

Dernière mise à jour : 18/10/2016
Statut : Terminé
ISBN : <aucun>

L'histoire...


livre_nouveaux_voisins_couverture_001_tn_2De nouveaux voisins s'installent dans une maison abandonnée depuis des années, à côté d'une veuve extravagante qui héberge encore ses enfants adultes. Des liens vont s'installer entre les deux familles. Mais les habitants du village ne voient pas cette installation d'un bon oeil...


Publication à venir (retouches en cours après relecture par plusieurs relecteurs / relectrices).

Les nouveaux voisins (extrait)

La majorité des habitants du village s'était réuni près du petit camion de déménagement, dont la seule présence causait un trouble évident. Personne n'avait entendu parler d'une quelconque installation, et de surcroît il n'y avait aucun logement libre ici. Une femme au physique généreux et dont la tête rappelait celle d'un bouledogue prit la parole. Son accent anglais lui donnait l'impression d'être plus grande qu'elle n'était.
- Ces gens sont de passage, ils vont reprendre la route avant ce soir.
Une femme sans accent et donc plus petite, et dont la tête rappelait celle d'un caniche, fronça les sourcils.
- Comment pouvez-vous affirmer cela ? On ne sait même pas où ils se trouvent.
La femme bouledogue leva le menton et regarda avec mépris le caniche qui mettait en doute ses assertions.
- Regardez autour de vous, continua-t-elle hautaine. Les voyez-vous dans l'assemblée ? A coup sûr ils ont dormi dans leur camionnette.
Puis elle se tourna vers celles dont les oreilles semblaient taillées pour s'enrichir de son expérience.
- J'ai connu un homme, dit-elle en avançant la tête, qui s'est débarrassé d'un ver solitaire avec trois bouteilles de whisky. Et le bougre se porte comme un charme.
Sa voisine la plus proche arbora une grimace de dégoût.
- Mon dieu quel gâchis ! Un sirop de si bonne qualité pour une si vilaine bête. Mais… quel rapport ?
Toutes celles qui manifestaient de l'intérêt à la discussion firent silence. La femme bouledogue continua.
- C'est pourtant évident ! N'importe qui peut survivre après une nuit passée dans un camion.
Une multitude de paires d'yeux se tourna vers le véhicule. Si seulement c'était si simple. Et ci ces visiteurs décidaient de rester ? Laisser des étrangers s'installer dans un village si tranquille n'était évidement pas du goût de tout le monde. A ce titre, les mots inscrits en lettres brillantes sur le flan du camion sonnaient comme une provocation.
...

Avertissement

Illustration sous copyright Rémy Mallard.
Ce texte a fait l'objet d'un dépôt de paternité auprès de l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) et auprès de CopyrightFrance.

Textes déposés - copyrightfrance_7MY54C7-1