Electronique > Réalisations > Alimentations > Arrêt alimentation Phantom 001

Dernière mise à jour : 14/12/2005

Présentation

Vous possédez une console de mixage ou une interface audionumérique dotée de plusieurs entrées microphone. Chaque entrée micro dispose d'une alimentation phantom, mais cette alimentation phantom n'est pas activable de façon indépendante pour chaque entrée. Et bien évidement, vous disposez de microphones electrostatiques et de microphones dynamiques, que vous souhaitez utiliser simultanement... Bien qu'il soit en théorie possible de laisser une alimentation phantom arriver sur un microphone dynamique si sa sortie est symétrique, vous pouvez tout à fait être ennuyé et vouloir prendre le minimum de risque. Cela se comprend. Le présent montage vous permettra d'interrompre la tension continue d'une alim phantom, entre une entrée micro individuelle et un microphone dynamique.

Schéma

Il existe deux façons pour arrêter une alimentation phantom : avec des condensateurs, ou avec un transformateur BF, nous parlerons ici de la première solution. L'ajout de condensateurs sur une liaison BF laisse toujours planer le doute quand à la garantie de conserver un signal "exploitable". Mais d'un autre côté, il s'agit d'une solution simple à mettre en oeuvre, qui peut empêcher certains de se tirer les cheveux. Quant à la solution par transformateur BF, elle peut être préférable, mais nécessite une bonne connaissance de ce type de composant pour choisir le bon modèle en fonction du microphone et de l'équipement qui va suivre. De plus, un bon transfo coute cher. La solution à condensateur est donc la bienvenue dans nombre de cas.

Arret alim phantom 001

Comme le montre le schéma, et comme on aurait pû s'en douter un peu, les condensateurs sont situés sur le trajet des deux signaux BF (en opposition de phase) issus de la sortie symétrique du microphone. Ces condensateurs permettent au signal BF venant du microphone d'aller vers la console (ou vers l'interface audionumérique, ou autre préampli), tout en empêchant l'alimentation phantom venant de cet équipement, d'arriver jusqu'au microphone. Notez que sur le schéma, les condensateurs chimiques C1 et C2 sont de type polarisés, vous devrez donc faire attention à leur sens de branchement. Les condensateurs C3 et C4 ne sont pas absolument indispensables; ils permettent d'améliorer le transfert des transistoires rapides (signaux BF de fréquence élevée) qui auraient un peu de mal à passer par les chimiques. Choisissez pour ces derniers des modèles au polypropylene (plastique MKP), tension de service 50V, 63V ou 100V.

Quel type de condensateur chimique utiliser ?

Voilà une bonne question ! Il en existe tellement ! Pourquoi ne pas utiliser de basiques condensateurs chimiques tels que ceux qui hantent les premières pages des distributeurs de composants, hum ? Oui, d'accord, mais encore ? Des chimiques de base à 0,30 euro ? Des condensateurs dédiés audio (Elna ou Black Gate) à 4 euros ? Des non polarisés à 20 euros ? La réponse dépend bien entendu en grande partie de vos moyens financiers, et du micro concerné.Dans dans le cas présent, et si je peux me permettre, laissez-moi vous conseiller d'utiliser de bons condensateurs dédiés audio si le microphone est de très bonne qualité. Et laissez-moi vous dire que vous pouvez vous contenter de condensateurs basiques si votre microphone est de type grand public. Si vous avez le doute, commencez avec des condensateurs chimique de base, et vous verrez bien, sachant que vous pourrez les remplacer plus tard le cas échéant. Dernier détail : si vous optez pour un chimique de base, privilégiez tout de même un condensateur de marque (Philips / BC Components, Panasonic par exemple). Il est un type de condensateur que je vous déconseillerais dans tout les cas lorsqu'il s'agit d'une liaison audio : les condensateurs au tantale. Ces condensateurs sont les bienvenus pour d'autres applications (découplages d'alim entre autre), mais font partie des composants qui ajoutent le plus de distorsion lorsqu'ils se trouvent sur le trajet d'un signal audio !

Circuit imprimé

Vous plaisantez, j'espère...