A
  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

Glossaire - B

BACKGROUND NOISE : bruit de fond (assimilable au plancher de bruit, Noise Floor).
BACK PANEL : Fond de panier.
BACK PLANE : Fond de panier.
BACKTIMING : Méthode de calcul du point d'entrée par soustraction de la durée depuis un point de sortie connu, afin que, par exemple, la musique et la vidéo ou le film se terminent sur la même note.
BALANCE : a) équilibrage des niveaux gauche et droite d’un signal stéréo ; b) équilibrage des niveaux des différentes sources dans un mixage.
BALANCED : symétrique.
BANDE AMORCE (en vidéo) : Longueur de film, de bande ou clip numérique placé en début de bobine ou de séquence pour faciliter le repérage et la synchronisation du matériel.
BANDE ETALON : bande test destinée au réglage des magnétophones.
BANDE PASSANTE : gamme de fréquences pour lesquelles les signaux sont correctement véhiculés sur un support donné (fibre optique ou fil de cuivre par exemple). Plus la bande passante est importante, plus la quantité de données véhiculée peut être importante. S'applique également à certains appareils, tels que filtres ou équipements audio ou vidéo.
BANDWIDTH : bande passante.
BANTAM : norme de jack miniature utilisé dans les dispatchings professionnels. On parle aussi de jacks 4,4 mm ou TT ( Tiny Telephone).
BASS TRAP : résonateur acoustique utilisé pour l’élimination des fréquences graves dans une cabine d’écoute de studio ou dans une salle.
BAUD : unité de vitesse de transmission de signaux numériques. 1 Baud = 1 bit/seconde. Voir BPS, KBPS.
BAUD RATE : Vitesse de débit numérique.
BELDEN® : société américaine spécialisée dans la fabrication de câbles audio-vidéo mais aussi câbles réseaux et fibre optique.
BELDFOIL® : brevet déposé par BELDEN pour la construction du blindage en feuillard aluminisé.
BETA : Une “bêta” est l’abréviation de “la version bêta d’un programme”, plus précisément la version d’un programme non
encore destiné à la vente et qui doit être testée par des utilisateurs confirmés qui seront chargés de faire part au développeur
des bogues restants.
BF : basses fréquences (ou fréquences audio) comprises entre 20 et 20 000 Hz.
BIAMPLIFICATION : procédé qui consiste à séparer électroniquement au niveau ligne les fréquences hautes et basses destinées aux amplificateurs alimentant les haut-parleurs.
BIOS : Acronyme de Basic Input/Output System pour système de base d'entrée/sortie. Programme de base stocké sur la carte mère d'un ordinateur, qui s'exécute avant le système d'exploitation et collabore avec ce dernier. Il se compose de deux sous-programmes, l'un vérifiant le bon état de fonctionnement des divers éléments du PC, l'autre régissant les relations entre le processeur et les composants de la machine.
BIT : Contraction de Binary Digital qui signifie chiffre binaire. Le bit est la plus petite unité d'information traitée par un ordinateur. Il ne prend que deux valeurs: 0 ou 1.
BLINDAGE FEUILLARD ALU : le blindage de câbles audio destiné aux installations fixes et de certains multipaires est très souvent réalisé à l’aide d’un feuillard alu. Pour assurer une meilleure flexibilité (notamment dans les multipaires), il s’agit le plus souvent  d’une feuille de mylar aluminisé. Ces deux formes de blindage assure un blindage BF de 100 %, contrairement aux tresses et aux guipages, dont les coefficients de recouvrement varient de 60 à 98 %.
BLINDAGE GUIPE : les câbles audio peuvent être blindés par une torsade de cuivre (étamée ou non). Cela procure une grande souplesse, mais une résistance mécanique moins bonne que celle d’une tresse. La qualité du blindage BF est liée au coefficient de recouvrement du guipage. Dans le temps, après manipulation mécanique, la mobilité du guipage peut entraîner une perte de la qualité du blindage. On retiendra les avantages de prix, souplesse et facilité de câblage.
BLINDAGE PAR TRESSE : les câbles audio peuvent être blindés par une tresse de cuivre (étamée ou non). Cela procure un excellent blindage HF et une grande résistance mécanique. La qualité du blindage BF est liée au coefficient de recouvrement de la tresse (peut varier de 60 à 98 % selon les constructeurs).
BLUETOOTH : Norme de communication par ondes radio avec un rayon d'action de un à cent mètres suivant les appareils, développée par le Bluetooth SIG. Elle utilisée avant tout sur les téléphones mobiles, les oreillettes sans fil et les assistants personnels.
BNC : connecteurs coaxiaux destinés aux liaisons vidéo et HF. En vidéo sont utilisés des BNC 75 Ohms ; en HF et en liaisons de données, il s’agit de BNC 50 Ohms.
BOARD : Carte électronique.
BOITE DE DIRECT (active/passive) : boîtier permettant de réaliser l’adaptation de niveau, d’impédance et de connectique entre un instrument électrique et une entrée de console. Active : elle utilise des circuits électroniques alimentés pour réaliser ces fonctions. Passive : elle fait appel à un transformateur et ne nécessite pas d’alimentation.
BOITIER : Enveloppe protégeant un ou plusieurs composants et comportant des traversées pour le raccordement à l'extérieur.
BOITIER CASQUE : boîtier d’adaptation pour brancher un ou plusieurs casques sur une sortie d’amplificateur.
BONNETTE : dispositif acoustico-mécanique, destiné à éliminer les effets du vent et des plosives sur un microphone ; p.e. bonnette anti-vent.
BOOMER : haut-parleur de taille assez imposante, spécialisé dans la reproduction des fréquences graves (20 à 350 Hz).
BORNIER : dispositif de connection par serrage soit par vis soit par ressort.
BOUCLE DE MASSE : rebouclage de connexions de masse entre divers équipements. Peut former une antenne qui récupèr tous les rayonnements environnants, ou créer des différences de potentiel qui se traduiront par des ronflrment dans le signal audio utile.
BOUCLE LOCALE : Partie du réseau téléphonique comprise entre la prise de l'abonné et son central téléphonique.
BOUNCING : Procédé qui consiste à transférer une ou plusieures pistes audio vers une autre piste, en les combinant (mixant), afin d'obtenir un produit fini, ou pour libérer des pistes. Ce procédé est également appelé PingPong sur certains équipements matériels ou logiciel.
BPS : Bits Par Seconde. Unité de définition de la vitesse de transfert de données numériques entre deux ordinateurs ou entre leurs éléments (sur un réseau, ou entre disques durs par exemple). On trouve également Mbps, ou Mégabits par seconde (pour les réseaux ethernets, on trouve des vitesses de 10 à 100 Mbps). 1 kbps équivaut à 1024 bps. 1 Mbps vaut 1024 kbps. Comme 1 octet équivaut à 8 bits, 1 ko/s correspond à 8 kbps.
BRASSAGE (baie de) : Panneau de connexions regroupant les entrées-sorties d’un système, destiné à reconfigurer la circulation des signaux. Utilise en général des jacks à coupure et des cordons souples.
BRAZING : Brasage (soudure).
BRETELLE : cordon de dispatching ; qualifie généralement les câbles de longueur inférieure à 1 mètre.
BRIDGE : mode de fonctionnement en pont d’un amplificateur, permettant de faire débiter les 2 canaux dans une même charge, de façon à cumuler les puissances.
BROADCAST : diffusion (TV, radio) par voie hertzienne. Par extension, le terme broadcast s’emploie pour qualifier le marché de la radio et télévision, ainsi que pour qualifier les équipements conçus pour ceux-ci.
BROCHE DE RACCORDEMENT : Pièce métallique mécaniquement solidaire d'un boîtier, d'un circuit imprimé ou d'un composant, destiné à en assurer la connexion électrique et éventuellement la fixation.
BRUIT AMBIANT : bruit de fond inhérent à un lieu et lié à l’activité humaine, à la climatisation, aux bruits des machines, etc.
BRUIT BLANC : bruit composé de toutes les fréquences du spectre audible, émises avec un niveau sonore identique par bandes  e
fréquence découpées linéairement.
BRUIT ROSE : bruit composé de toutes les fréquences du spectre audible, émises avec un niveau sonore identique par bandes d’octaves ou de 1/3 d’octaves (le bruit rose est utilisé pour étalonner les systèmes électro-acoustiques), à l’aide d’un analyseur en temps réel.
BUFFER (1) : amplificateur d’isolation. Système électronique permettant de disposer d'un courant plus important sur une sortie électronique de type logique.
BUFFER (2) : quantité déterminée de mémoire vive utilisée en entrée ou en sortie d'un systsème informatique, et permettant d'absorber des variations de débit de données. On parle alors de buffer d'entrée ou de buffer de sortie (on emploie aussi le terme Tampon d'entrée ou tampon de sortie).
BUNDLE : Terme anglais qui signifie en jargon commercial “livrés ensemble et non séparables”. La carte à 10 000 F et le logiciel à 10 000 F peuvent être vendus en bundle pour 18 000 F, et dans ce cas la carte et le logiciel sont inséparables si l’on souhaite bénéficier du meilleur prix d’achat.
BUS (barre de mélange) : point de sommation d’un ensemble de signaux. Lorsqu’on parle de console 8 bus, on décrit le nombre de sous-groupes auxquels peuvent être affectées les modulations d’entrées.
BUS [2] : Dispositif non bouclé reliant plusieurs composants, sous-ensembles ou matériels pour permettre entre eux l'apport d'énergie et la circulation d'informations.
BUS D'EXTENSION : Voie de liaison entre le processeur et les cartes d'extension. Des connecteurs d'extension présents sur la carte mère permettent d'yajouter de nouveaux composants (cartes d'extension tels que carte son, carte d'acquisition vidéo, carte réseau, carte reliant des périphériques externes).
BUS SYSTEME : Voie de liaison permettant au processeur d'accéder aux données contenu dans la mémoire vive.
BYPASS : dérivation permettant d’éviter un circuit ; mise hors service d’un circuit.
BYTE : Terme anglais dont la traduction française est “octet”, c’est un ensemble de 8 bits.