A
  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

Glossaire - M

MADI : Multi-channel Audio Digital Intertface. Interface numérique destiné à véhiculer sur un seul câble cinquante six canaux audio au format AES/EBU.
MAGNETO-OPTIQUE : Catégorie de mémoire de masse utilisant des cartouches amovibles. Cette catégorie de disques amovibles est beaucoup plus fiable que les disques magnétiques et utilise une technologie mixte, magnétique et optique.
MAINS (secteur) : tension alternative du réseau d’alimentation.
MAITRE : dans un système de duplication, il s’agit de la machine qui lit le document à copier, dit “master”.
MASTER : document réalisé à partir de l’original, qui est lu par la machine maître de duplication.
MASTERING : opération qui consiste à préparer (édition, correction, effets, etc.) le document master à partir de l’original.
MATRICE (de commutation) : système permettant de réaliser une quantité de connexions entre X entrées et Y sorties. Matrice 16 par 16 : 16 entrées peuvent être affectées sur 16 sorties.
MATRIX : matrice de sortie ; système permettant de mélanger les sorties d’une console et les distribuer vers les systèmes de diffusion.
MBPS : Mégabits par Seconde. S’écrit aussi Mbit/sec. Unité de débit de transmission des données.
MDLP : MiniDisc Long Play. Méthode permettant de doubler ou de quadrupler la quantité de fichiers audio qu'un MiniDisc peut contenir, à l'aide de la compression ATRAC3.
MEDIATWIST™ : marque et brevet déposés par BELDEN pour un câble réseau catégorie 5 haute performance avec une  construction unique.
MEDIUM : haut-parleur spécialisé dans la reproduction des fréquences situées entre 200 et 5 000 Hz.
MEMOIRE CACHE : mémoire intégrée au processeur et proche de ce dernier (mémoire cache de niveau 2). Les mémoires cache présentent deux espaces offrant au processeur un accès rapide aux données et instructions les plus utiles. Elles lui épargnent des allers et venues incessants vers la mémoire vive, et permettent ainsi d'augmenter les performances globales.
MEMOIRE FLASH : Mémoire non-volatile d’accès rapide, fonctionnant comme de la RAM, ayant l’avantage que lorsqu’on ne l’alimente plus, elle ne perd pas les données. Actuellement présente sous forme de cartes PCMCIA destiné aux ordinateurs portables et à la sauvegarde des paramètres de certains effets.
MEMOIRE MORTE (ROM) : ROM = Read Only Memory. Mémoire dont le contenu est accessible en lecture et non en écriture. Elle conserve les données en l'absence de courant électrique.
MEMOIRE TAMPON : Mémoire de stockage temporaire utilisée pour compenser la différence de vitesse de transmission des données d’un périphérique à un autre. En d'autres termes, permet la synchronisation entre deux élements fonctionnant à des vitesses différentes.
MEMOIRE VIRTUELLE : Espace du disque dur interne d'un ordinateur qui vient seconder la mémoire vive, Elle se concrétise par un fichier d'échanges (fichier swap), lequel contient les données non sollicités constamment. La mémoire virtuelle, comme son nom l'indique, sert à augmenter artificiellement la mémoire vive. Elle est aussi moins performante car l'acces à un disque dur est beaucoup plus lent que l'acces à la mémoire vive.
MEMOIRE VIVE DYNAMIQUE (RAM) : RAM = Random Access Memory. Mémoire vive dans laquelle les états binaires correspondent à la présence ou à l'absence de charges électriques qu'il est nécessaire de régénérer périodiquement.
MEMOIRE VIVE STATIQUE (RAM) : RAM = Random Access Memory. Mémoire vive dans laquelle les états binaires correspondent à la présence ou à l'absence de charges électriques. Contrairement à la RAM dynamique, il n'est pas nécessaire de régénérer (raffraichir) périodiquement les données.
MICRO CANON : microphone caractérisé par une directivité très prononcée dans son axe, autorisant des prises de son éloignées dans des milieux bruyants.
MICRO CRAVATE : microphone miniature, généralement clipé sur un vêtement, cravate ou revers de veston.
MIDI : Musical Instrument Digital Interface. Protocole de liaison série qui permet aux instruments de musique électronique de communiquer entre eux ou avec un ordinateur. Les fichiers MIDI peuvent ne contenir qu'une petite série de commandes (comme Note On et Note Off pour indiquer si une note est touchée ou non), et rester ainsi de très petite taille. Un fichier MIDI n'est pas un fichier sonore, et requiert un générateur de son (synthétiseur, échantillonneur, boite à rythmes) pour pouvoir être utilisés. Norme également utilisée sur certains périphériques audio et sur des consoles de mixage automatisées pour envoyer des commandes spécifiques.
MIDI TIME CODE : Code temporel MIDI. Il s’agit d’un code temporel destiné à la synchronisation, transmis en compagnie des autres signaux MIDI.
MIPS : Millions d’instructions par seconde. Unité de mesure de la puissance de traitement d’un processeur. Ne pas confondre avec Mbps.
MIX MINUS : Voir partiel.
M-JPEG : Motion JPeg. Technologie de compression vidéo considérant le signal comme une succession d'images fixes (utilisant l'algorithme du JPEG). Elle permet d'obtenir des fichiers vidéo très légers. Ce format est souvent utilisé pour l'enregistrement de clips vidéo par les appareils photo numériques et téléphones mobiles.
MMS : Multimedia Message Service. Evolution multimédia du SMS. Service de messagerie permettant d’envoyer et de recevoir sur son téléphone mobile des messages contenant du texte, des images, du son ou des clips vidéo. Il est possible d’envoyer des MMS à une adresse e-mail. Le service MMS est compatible avec les téléphones fonctionnant sur des réseaux GPRS ou UMTS.
MO : Méga-Octet. Un million d’octets (plus précisément 220 octets, soit 1.048.576 octets). Le Mo est l’unité la plus utilisée pour désigner les tailles des mémoires vives (RAM) et des volumes de mémoire de masse, disquettes, disques durs inférieurs au Giga octet, disques amovibles, disques magnéto-optiques et CD ROMs.
MODEM : MOdulateur-DEModulateur. Dispositif permettant à un ordinateur de se connecter à un réseau tel que le réseau téléphonique (modem analogique) ou le réseau Numéris (modem numérique). Les données numériques (données informatiques par exemple) sont transformées en signaux propres à être transmis sur le réseau téléphonique (modulation). Elles retrouvent leur forme initiale en fin de parcours (démodulation).
MODULE MASTER : module (ou tranche) central de la console, regroupant les fonctions de mélange stéréo, de départs et arrivées vers les machines extérieures et de communication.
MONITORING : section d’une console d’enregistrement, destinée à contrôler le retour des pistes du magnétophone multipiste pendant et après l’enregistrement de celles-ci.
MONITOR SPEAKER : enceinte de référence destinée à l’écoute en régie.
MONO AMPLIFICATION : procédé consistant à utiliser un seul canal d’amplification large-bande pour distribuer la modulation à une enceinte acoustique.
MONTAGE EN SURFACE (CMS) : Technique de montage de compo-sants consistant à braser ou coller les composants sur un support non percé qui comporte des conducteurs métalliques déposés à sa surface.
MOTHERBOARD : carte mère.
MOTHERCARD : carte mère.
MP3 : Format de compression de fichiers audio. De la musique convertie en MP3 prend moins de place (environ 10 fois moins pour un débit de 128 kbps) et est plus facile à stocker ou à envoyer sur un réseau intranet ou sur l'internet.
MPEG : Motion Picture Expert Group. Donne son nom à un format de compression d’images vidéo stockées sous forme numérique, que l’on retrouve sur les CD Vidéo. La minute de vidéo occupe environ 10 Mo de mémoire.
MPEG-2 : Norme désignant le système d'encodage et de compression de l'image gravé sur un DVD vidéo. Suivant le taux de compression appliqué au signal vidéo, l'image sera de plus ou moins bonne qualité.
MPEG-4 : Format de compression de l'image vidéo beaucoup plus performant que le MPeg-2 que l'on trouve sur les DVD vendus dans le commerce. Ce format de compression est parfaitement adapté à la haute définition qu'il diffuse sans prendre trop de place sur le vecteur utilisé (satellite, câble, TNT). Comme avec le MPeg-2, la définition de l'image dépend du débit utilisé pour l'encoder. Le format H264 est basé sur le MPEG-4.
MS (stéréo) : technique de prise de son utilisant 2 microphones, l’un cardioïde (ou encore omnidirectionnel, hypocardioïde, ou hypercardioïde) captant la composante "Mono" (en réalité, le M de MS signifie Middle - centre - et non Mono), l’autre bi-directionnel (lobe de directivité en 8) captant la composante "Stéréo" (en réalité, le S de MS signifie Side - côté - et non Stéréo). Ce système, très prisé pour la prise de son vidéo et cinéma, présente l’avantage de pouvoir exploiter (diffuser) la source sonore en mono, avec une excellente compatibilité mono (problèmes de phase et d'antériorité réduits). Mais il nécessite une matrice de décodage pour reconstituer un signal stéréo, car les sorties G et D d'un microphone de type MS ne délivrent pas des signaux électriques représentatifs d'une source sonore stéréo, mais des signaux électriques représentatifs des signaux M et S matricés (G = M-S et D=M+S).
MTC : voir MIDI Time Code.
MULTIBANDE : système de traitement de signal, réalisant une séparation du signal en plusieurs bandes de fréquence avant d’y appliquer un traitement spécifique.
MULTIBROCHE : connecteur à plusieurs contacts, destiné à la connexion de plusieurs modulations.
MULTIPAIRE : câble composé de plusieurs paires blindées individuellement ; existe de 4 à 48 paires, permet de véhiculer autant de liaisons symétriques à l’aide d’un seul câble.
MULTI-SESSION : Méthode de gravure d’un CD-ROM en plusieurs fois.
MULTI-TACHE : Se dit d’un ordinateur qui.exécute plusieurs applications et plusieurs travaux simultanément.
MULTITONE : principe de mesure de qualité de transmission faisant appel à un signal constitué de plusieurs fréquences simultanées discrètes.
MULTITRACK : magnétophone multipiste.
MULTITRACK LOGIC : c’est l’ensemble des commutations et automatismes tels qu’enregistrement (record) ou entrée/sync/lecture (Line/Sync/ Replay).
MUTE : coupure du signal audio.